Rouler avec un bus d’époque : le SETRA S8

Impressions de conduite avec Danny De Wilde, instructeur FCBO

Partagez cet article avec vos collègues

À l’occasion des 70 ans de Setra en juillet, l'instructeur FCBO Danny De Wilde a eu la chance de conduire plusieurs oldtimers à Neu-Ulm, en Allemagne, la base de Daimler Buses. Il a notamment pris place à bord du SETRA S8.

Un vrai retour au bon vieux temps, sans direction assistée, avec une boîte de vitesses à peine synchronisée et sans climatisation. Pour de nombreuses personnes qui ne possédaient pas leur propre voiture, le bus était l’un des seuls moyens de voyager. Avec seulement 100 cv et le réseau routier de l’époque, les voyages en autocar étaient déjà une aventure en soi.

Rouler en Setra S8

Le bus, en parfait état, a circulé à un rythme tranquille le long des rues et des collines. Cela n’a rien de surprenant, car une voiture moderne est plus puissante que ce Setra S8. Malgré l’absence de direction assistée, le véhicule a été étonnamment facile à conduire, pour autant que les manœuvres soient anticipées. Par exemple en mettant le volant à temps dans la bonne direction tout en roulant lorsqu’on veut se garer.

Le poste de conduite

On entendait rarement parler d’ergonomie à l’époque. Les cadrans étaient fraisés dans le tableau de bord plat du chauffeur et le siège n’avait pas de ressorts. La boîte de vitesses était 'synchronisée', mais préférait changer de vitesse au bon régime. Trouver le bon rapport de vitesse n’était pas toujours facile, mais compte tenu de l’âge du véhicule, les vitesses passaient bien.

Regardez ci-dessous la video de Danny au volant (sans son)

This video has been disabled until you accept marketing cookies.Manage your preferences here or directly accept targeting cookies

Les impressions en tant que passager

Le SETRA S8 est un modèle typique de son époque, avec ses nombreuses petites vitres entre le flanc et le toit (semblable à l’emblématique T1 de VW). Seules quelques-unes ont été remplacées par du plexiglas lors de sa restauration. Grâce aux nombreuses vitres, les passagers avaient une bonne vue d’ensemble, mais il régnait une certaine chaleur à l’intérieur lorsque le soleil pénétrait dans le véhicule. Heureusement, celui-ci avait suffisamment de rideaux. L’intérieur se rafraîchissait rapidement lorsqu’on commençait à rouler. C’est typique de l’époque et dû au fait que presque toutes les vitres pouvaient s'ouvrir pour produire une aération suffisante et un agréable effet rafraîchissant.

Le tourisme dans les années 1950-1960 était certainement une aventure. En 70 ans, l’autocar a fortement évolué, avec toutes sortes de techniques et de systèmes d’aide à la conduite. Mais conduire des oldtimers reste un moment de nostalgie à l’état pur !

Données techniques du SETRA S8

  • Année de construction 1954
  • 29+1 places
  • 6 cylindres en ligne Henschel 512 DJ
  • 100 cv
  • 5 vitesses, mais un peu différentes… boîte fabriquée par ZF ( AK 5-33 )