Busworld fête ses 50 ans

Initialement, les 50 ans de Busworld, salon organisé pour la première fois en 1971 sous le nom de Salon Car&Bus, devaient se célébrer en grande pompe. La crise sanitaire ayant changé la donne, une fête à plus petite échelle, mais non moins agréable, s’est tenue dans le hall de Courtrai Expo où tout avait commencé.

Partagez cet article avec vos collègues

Constructeurs d'autobus présents avec leurs ancêtres

Dans l’ancien hall 1, les constructeurs d’autobus ayant participé à la première édition en 1971, ou en tout cas, les entreprises faisant aujourd'hui partie des groupes de constructeurs actuels, ont présenté leurs derniers modèles ainsi qu'un ancêtre de l’époque. Les visiteurs ont pu profiter de la nostalgie et des carrosseries rutilantes d’un Van Hool Fiat 314 (1964), d’un Jonckheere Volvo B58 (1973), d’un Neoplan Cityliner N116 (1972) et d'un Setra S9 (1959). Un film consacré aux 50 ans de Busworld a également été diffusé sur écran géant.

Félicitations !

Lors de la soirée réunissant quelque 180 invités, Mieke Glorieux, organisatrice, Luc Glorieux, fondateur du salon et Redgy Deschacht, président de Busworld, ont évoqué le passé mais aussi l’avenir de l’événement qui se traduira, en 2023, par une nouvelle édition du salon mondial à Brussels Expo.

Par ailleurs, différentes personnes qui auraient normalement dû participer à leur dernier Busworld en 2021, peu avant ou juste après leur départ à la retraite, ont été mises à l’honneur. Ainsi, des félicitations ont été adressées à Chantal Lobert (Brussels Expo), à Delphine Bloemen (VDL Bus&Coach), ainsi qu’à trois personnes ayant frappé aux portes des exploitants d'autobus et d'autocars pendant des années afin de promouvoir leurs derniers véhicules : Johan Lermytte (MAN), Chris Brems (Van Hool) et Eric de Roy (Volvo).