BREXIT : la traversée de la Manche avec un passeport international et les achats duty free

Depuis 1973, la Grande-Bretagne faisait partie de l’Union européenne, mais le 30 septembre 2021, les Britanniques l’ont quittée définitivement. Traverser la Manche est depuis devenu une autre histoire avec, entre autres, un passeport international, des contrôles aux frontières et des ventes duty free.

Partagez cet article avec vos collègues

« S’il était autrefois agréable de traverser la Manche, depuis le 1er octobre, c’est une source d’inquiétude et de stress », témoigne Daniël Mullers, qui fut l’un des premiers chauffeurs belges d’autocar à traverser la Manche depuis le Brexit.

Les principaux changements

  • Le permis de conduire belge est encore accepté.

  • Un système de contrôle électronique des passeports (ESTA) ne devrait entrer en vigueur qu’en 2025.

Utiliser le carnet de feuilles de route Interbus

Le Royaume-Uni a signé l’accord Interbus, qui permet l’organisation de circuits à portes fermées et le transport bilatéral. Le cabotage et les navettes ne sont cependant plus libéralisés et sont soumis à une autorisation. Les entreprises d’autobus sont tenues d’utiliser le carnet de feuilles de route Interbus pour les trajets en dehors de l’UE, donc depuis peu aussi pour le Royaume-Uni. L’extension de l’accord Interbus aux services réguliers internationaux est en cours d’élaboration.

Le Duty free en quantités limitées

Étant donné que les Britanniques ne font plus partie de l’UE, vous ne pouvez plus emporter qu’1 litre de spiritueux, 16 litres de bière et 200 cigarettes hors taxes à votre retour. Si la valeur d’achat totale est supérieure à 430 €, vous devrez payer des droits d’importation et des taxes. Votre sachet de bacon ou votre fromage bleu à pâte persillée et au goût relevé ne peut plus entrer dans l’UE. L’importation de produits similaires en Grande-Bretagne est également limitée.

En règle générale, les contrôles seront renforcés sur l’importation de fruits, de viande, ainsi que de plantes, de fleurs et de semences. Nonobstant ces restrictions, vous pourrez à nouveau faire des achats hors taxes sur les ferries traversant la Manche, en tenant toutefois compte de quantités limitées. Pour les navettes de l’Eurotunnel, des achats duty free sont possibles dans les terminaux.

En raison de la modification des procédures douanières, de longs embouteillages peuvent se former sur la M20 vers les ports de Douvres et Folkestone. Les contrôles douaniers se déroulent à l’arrivée ; la douane peut contrôler les bagages à l’arrivée en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas ou en France. En conséquence, cela peut prendre un peu plus de temps avant que vous ne puissiez prendre la route dans le pays.

Roaming

Téléphoner pendant votre pause ou surfer un moment sur Internet, à l’hôtel ou au restaurant, peut vous coûter assez cher. Les services de roaming gratuit au sein de l’UE ne sont plus valables pour la Grande-Bretagne. Proximus, Telenet et Orange maintiennent pour le moment le roaming gratuit ; posez toutefois la question avant votre départ.

Restrictions COVID-19

Outre la modification des formalités douanières pour entrer en Grande-Bretagne, des mesures de lutte contre le coronavirus sont encore toujours en vigueur.

Lisez ici les mesures en vigueur dans le pays.

À emmener hors taxes de Grande-Bretagne

  • Produits d’une valeur totale de 430 € maximum
  • 1 litre de spiritueux, 2 litres de liqueur, 2 litres de vin effervescent ou 4 litres de vin tranquille ; vous pouvez combiner mais sans emporter plus de 2 litres, 0,5 litre de spiritueux compte pour 1 litre de liqueur
  • 16 litres de bière
  • 200 cigarettes of 250 grammes de tabac à rouler ou 50 cigares