Staf Cars mise sur l'expérience à bord

« Les familles constituent un grand potentiel de croissance »

©Boumediene Belbachir

Partagez cet article avec vos collègues

« Je ne veux pas marcher sur les plates-bandes des autres exploitants d’autocars », indique Paul Cremers, directeur de Staf Cars à Pelt (en Flandre). « Ce sont surtout les personnes qui ne veulent pas voyager en autocar que je souhaite attirer dans nos véhicules ». Selon l’exploitant d’autocars de Pelt, spécialisé dans les voyages longue distance en autocar, l’expérience à bord constitue la clé pour attirer de nouveaux clients.

L'expérience à bord

Il y a longtemps, Paul Cremers est parti en voyage de noces à Benidorm à bord d’un autocar. De retour en Belgique, sa conclusion était claire : plus jamais ! « C'est malheureusement encore la conclusion de certains clients qui optent pour l’autocar. En effet, nous avons trop longtemps compté sur le succès des années quatre-vingt. À l'époque, un voyage en autocar était réussi si le chauffeur conduisait bien, si l’air conditionné fonctionnait et si les activités en dehors du véhicule étaient bonnes. L’expérience à bord était toutefois oubliée. »

Staf Cars a été l’un des premiers exploitants d’autocars à comprendre l’importance du confort dans le véhicule. C'est ainsi qu’il a instauré la royal class. La capacité de l’autocar à double étage est passée de 80 passagers à 66, permettant un gain de confort. Plus tard, la première classe et la dream line class ont suivi, grâce au retrait d'un certain nombre de sièges pour améliorer le confort. « Nous ne facturons au client que le coût de ce confort supplémentaire. Nous ne prenons pas de marge supplémentaire à cet égard. De cette manière, nous pensons que nous attirerons de nouveaux clients, des voyageurs qui n'auraient pas envisagé l’autocar autrement. C’est là que se situe le bénéfice pour nous. »

Atteindre un niveau de qualité encore plus élevé

L’exploitant ne s’arrêtera pas à la Dream Line Class. Dans un avenir pas si lointain, Paul Cremers imagine des autocars de nuit sillonnant l'Europe avec une disposition des sièges encore plus spacieuse. Cela signifie donc moins de passagers, mais davantage de luxe. « Les passagers disposent d’encore plus d’espace et peuvent décider d’eux-mêmes de transforment leur siège en lit. Cela ouvre des perspectives pour la construction d'un réseau dans une Europe qui fonctionne principalement la nuit. » Au niveau de la restauration également, Staf Cars souhaite relever le niveau de qualité des voyages en autocar. « Aujourd'hui, des hôtesses sont déjà à bord sur les longs trajets pour offrir des boissons et des petites collations aux voyageurs. Nous cherchons une manière d’améliorer cette expérience. »

©Boumediene Belbachir

Promouvoir ‘la durabilité’ et ‘la sécurité’

Enfin, Paul Cremers plaide pour la promotion du voyage en autocar comme une solution durable et sûre. « Il s’agit de la clé pour que les jeunes quadras et les familles optent à nouveau pour l’autocar. Dans la catégorie d'âge des 25 à 55 ans, nous obtenons de moins bons résultats. Ce sont précisément ces personnes qui sont préoccupées par les défis écologiques auxquels nous sommes confrontés. Si nous pouvons les convaincre que l’autocar est le moyen de transport le plus écologique et le plus sûr, je pense que nous avons encore un beau potentiel de croissance. »