Chauffeurs directement opérationnels grâce au PFI chez Voyages Degrève

Actions du Fonds Social dans la pratique

Partagez cet article avec vos collègues

Le Plan Formation-Insertion (PFI) Chauffeur Bus/Car du Fonds Social offre la possibilité aux sociétés de bus en Wallonie de former rapidement des chauffeurs. Après quelques semaines, partiellement dans l’entreprise, ils peuvent être mis au travail de façon opérationnelle à partir du premier jour, selon l’expérience des Voyages Degrève à Ath.

« Quelques aspects en matière d’encadrement doivent encore être éclaircis, mais mon intention est en tout cas de rechercher chaque année de manière proactive via le PFI environ 10 % de nouveaux chauffeurs. Grâce à la collaboration du consultant sectoriel du Fonds Social, je suis convaincu que ce projet se concrétisera » .

Besoin de chauffeurs pour des nouvelles missions

Le parc de véhicules des Voyages Degrève à Ath se constitue de 60 bus pour le transport scolaire, de sept autocars et de six bus TEC. Étant donné que le tourisme s’est arrêté pendant la crise du coronavirus, Yannik Balcaen, son directeur, a cherché des opportunités pour que la société continue d'employer 78 chauffeurs et pour leur trouver du travail.

Dans un premier temps, il a pu utiliser sept autocars pour des trajets de renforcement pour le compte de De Lijn. De façon complémentaire, trois autocars ont effectué peu de temps après des trajets de renforcement similaires pour le TEC. Entretemps, il a pris part à plusieurs appels d’offres pour le TEC, qui ont conduit à l'affectation de quatre bus depuis octobre 2020 sur le réseau Express du TEC entre Ath, Blaton, Péruwelz et Ghislenghien. À partir du 1er août, le bus régulier transfrontalier entre Mons et Maubeuge (France) viendra encore s’y ajouter.

« Ces services réguliers ont en tout cas permis des emplois supplémentaires. Du fait que les chauffeurs d’autocars étaient initialement sceptiques vis-à-vis de ces missions et étant donné que des conditions salariales différentes étaient en vigueur pour De Lijn et le TEC, nous avions besoin de nouveaux chauffeurs », explique Yannik Balcaen. « Étant donné que ce n’est pas évident de les trouver, j’ai participé via le Fonds Social Bus&Car et en collaboration avec le Forem au Plan Formation-Insertion Chauffeur Bus/Car (PFI), qui est également attrayant sur le plan financier pour nous, les exploitants de bus ».

Directement opérationnels après 4 à 13 semaines

Trois candidats qui étaient inscrits au Forem ont été sélectionnés pour une préformation et une formation de chauffeur de bus d’une durée allant de 4 à 13 semaines et qui étaient organisées à la fois en entreprise et partiellement dans une auto-école.

« Grâce au concept du PFI, les candidats-chauffeurs ont circulé en tant qu’accompagnateur sur les services scolaires et ont ainsi appris à connaître tous les itinéraires. Dans notre dépôt, ils ont rencontré des collègues-chauffeurs, des collaborateurs administratifs et des mécaniciens. Dès l’obtention de leur permis de conduire et leur engagement par nos soins, ils étaient directement opérationnels et ont pu directement prendre la route sans autre formation ni reconnaissances de trajets indispensables. Deux candidats ont obtenu leur permis de conduire D et ont été recrutés dans la phase initiale pour une période qui est au moins égale à la durée de leur formation », indique Yannik Balcaen, qui évalue positivement le projet PFI.

Zühal Altinkaya

Vous souhaitez former un candidat avec un PFI ?

Contactez votre consultente sectorielle zuhal.altinkaya@fondssocial.be