BEchauffeur.BE continue d’offrir des opportunités

La plate-forme a permis d’engager un nouveau chauffeur chez Fun Cars

Partagez cet article avec vos collègues

Grâce à la plate-forme BEchauffeur.BE, Pascal Van de Voorde de Fun Cars a trouvé un chauffeur expérimenté en la personne de Luc Vienne. Malheureusement, la quatrième vague de Covid-19 empêche une collaboration continue, mais Pascal Van de Voorde reste optimiste : « Une fois que le variant Omicron sera derrière nous, nos clients pourront à nouveau voyager et nous pourrons à nouveau les conduire. »

« Je veux conduire »

Luc Vienne, 56 ans, a de nombreuses années d’expérience en tant que chauffeur, ce qui ne l’a pas empêché de s’inscrire comme candidat sur le site Internet de BEchauffeur.BE. « Ma carrière a commencé dans les années quatre-vingts », se souvient Luc Vienne. « Mon voisin était chauffeur et un beau jour, il m’a fait monter à bord de son autocar, direction les Ardennes. J’ai tout de suite su que je voulais en faire mon métier. Après ma formation, j’ai commencé dans le transport scolaire à Bruxelles. Les voyages à l’étranger se sont ensuite multipliés. Ces longs trajets constituent le plus bel aspect de notre métier. Découvrir des monuments, des châteaux et des paysages me rend heureux. Si j’avais travaillé dans un bureau, je n’aurais jamais pu voir tous ces endroits. »

Luc Vienne parle de son métier de chauffeur avec beaucoup d’entrain. Aujourd’hui, il a hâte d'accomplir ses nouvelles missions chez Fun Cars : « Des voyages dans le Kent sont bientôt au programme. J’espère qu’ils pourront avoir lieu et que le Covid-19 ne viendra pas à nouveau jouer les trouble-fêtes. J’en ai vraiment assez de rester à la maison. Je veux conduire .»

Besoin de chauffeurs

Il va sans dire qu’une crise aussi longue a des répercussions sur le personnel de Fun Cars. « Avant le Covid-19, nous avions huit chauffeurs », explique le gérant, Pascal Van de Voorde. « Nous n’en avons plus que deux aujourd'hui. Nos chauffeurs se sont réorientés dans le transport de marchandises, le secteur de la construction ou ont pris leur pension. Un autre encore a perdu sa licence pour raison médicale. »

En quête de chauffeurs expérimentés comme de jeunes talents

Lors de la reprise des activités en été et à l’automne 2021, Pascal Van de Voorde s’était remis activement à la recherche de nouveaux chauffeurs. « Notre choix s’est porté sur Luc Vienne », explique-t-il. « Ce chauffeur passionné a déjà beaucoup roulé à l’étranger. Je trouve l’expérience importante, surtout en matière de trajets internationaux. » Toutefois, Pascal Van de Voorde est ouvert aux jeunes talents : « A l’époque, j’ai engagé des chauffeurs qui avaient déjà effectué un stage d'une semaine parmi nous pour leur formation de chauffeur. Ce stage d’acculturation leur permet de découvrir le métier de chauffeur, de l’accompagnement au nettoyage des véhicules. Il est important de pouvoir jauger leur mentalité. »

Candidats de la région

Dans sa quête de nouveaux chauffeurs, Pascal Van de Voorde tient également compte d’éléments tels que la connaissance des langues et la proximité par rapport à l’entreprise. « Sur BEchauffeur.BE, j’avais repéré, parmi les candidats, un chauffeur habitant tout près, à Anderlecht, mais il a signé ailleurs entre-temps. Si le succès revient avec l’été, je crains une pénurie de chauffeurs dans notre secteur. J’espère qu'il y aura une discussion avec le ministre. Une réduction des cotisations sociales permettrait aux chauffeurs de gagner un salaire un peu plus élevé, augmentant les chances d’attirer davantage de candidats. »

Fun Cars axé sur Bruxelles

Il y a trente ans, Pascal Van de Voorde fondait Fun Cars à Anderlecht. Entre-temps, sa flotte d’autocars et de minibus est basée à Dilbeek, mais le fonctionnement reste fortement axé sur Bruxelles. « Après les attaques terroristes de 2016, nous pensions que le plus dur était derrière nous », explique Pascal Van de Voorde. « Mais non : ce que nous vivons actuellement est tout à fait historique. Nos trajets pour le Parlement européen, nos voyages et nos excursions sont toujours totalement à l’arrêt. Qui aurait pu prédire, il y a deux ans, que nous serions toujours confrontés au coronavirus début 2022 ? »

Votre entreprise recherche des candidats à former au métier de chauffeur ?

Vous pouvez l’inscrire au programme BEchauffeur en envoyant un courriel à l’adresse contact@bechauffeur.be.