Volvo secoue le marché avec le 9700

Impression de conduite avec l'instructeur FCBO Filiep Houthoofdt

Volvo présente sa nouvelle gamme d'autocars 9700 et 9900 à Busworld. Notre test du 9700 Superior richement équipé et muni d’un moteur de 430 CV sur les routes vallonnées de Flandre orientale a répondu à nos attentes : une faible consommation (22 litres), un autocar confortable et maniable, les apports positifs de la I-shift, la robustesse scandinave et le prix concurrentiel. Volvo secoue le marché avec ce véhicule.

Partagez cet article avec vos collègues

La face avant du 9700 avec son bas-ventre légèrement surbaissé est sobre et présente un petit trait rieur, reconnaissable du segment des camions. Volvo choisit consciemment des modèles sobres. Ceux-ci conservent plus longtemps leur jeunesse et leur fraîcheur. Sous le capot, la protection renforcée contre les impacts frontaux est frappante et absorbe la moitié d'énergie en plus en cas d'accident. La plaque de protection bien connue en dessous est évidemment présente. Le compartiment moteur comporte également un système de détection et d'extinction d'incendie.

Tout nouveau

Si vous en doutiez encore, il s'agit d'un tout nouveau véhicule, beaucoup plus rigide que l'ancien modèle, ce qui s'exprime dans une tenue de route encore meilleure, selon le manager pour le Benelux Ivar Van Asperen. Tout est nouveau sauf les sièges, coulissant dans des rails, avec une prise usb à l'arrière de chaque siège. Le pare-soleil transparent pour chaque rangée de sièges est une nouveauté. Le 9700 est muni d’un plancher horizontal avec une allée en profondeur, le 9900 a un plancher cinéma.

Lors d'un premier tour d'exploration, nous constatons un autre point positif : la facilité de vider les eaux usées via un bouton poussoir dans les toilettes. Le remplissage d'eau ne pose pas de problème non plus. La couchette du chauffeur ne s'ouvre pas en même temps que les coffres. La paroi de séparation entre la cabine couchette et la soute à bagages peut également être enlevée ce qui permet de transporter encore plus de bagages. Les coffres peuvent être fermés à partir du siège du chauffeur, le coffre de gauche et de droite s'ouvrent séparément.

Poste du chauffeur

Le chauffeur peut compter sur un siège confortable et parfaitement réglable, muni par défaut du chauffage et en option de la ventilation du siège. La sobriété suédoise avec toutefois un poste du chauffeur organisé logiquement, muni de toutes les fonctions à portée de main, tachygraphe inclus. Le conducteur ne manque pas d'assistance.


Par défaut, le véhicule est équipé d'un dispositif de freinage d'urgence, qui avertit d'un danger de collision et intervient lui-même si nécessaire. Le ‘Lane Keeping Support’ avertit en cas de dépassement des marquages routiers et le système ‘Driver Alert’ fournit des recommandations de pause. L’équipement audio est satisfaisant, avec usb et carte Micro SD par défaut. Un petit coffre-fort est même prévu, mais étonnamment le système de navigation est en option.

Conduite


Les propriétaires bénéficient d’une petite journée de ‘Volvo Bus Driving Training’ lors de l'achat. C'est un must absolu afin de familiariser tout un chacun au nouveau véhicule et d'apprendre à utiliser toutes les possibilités de manière optimale. Le ralentisseur automatique nécessite un petit temps d'adaptation.

Notre chauffeur d'essai s’est montré très enthousiaste :


  • La tenue de route de ce pur-sang scandinave ne requiert pas de tour de force. Le volant ne comporte pas de gadgets - pour Volvo, ces fonctions détournent l'attention du chauffeur - mais il tient bien en mains.


  • En option, le système Volvo Dynamic Steering largement apprécié est possible mais il n'était pas présent sur notre véhicule d'essai.


  • La I-shift robotisée est phénoménale. Un petit bijou de technique qui permet de parcourir des trajets exigeants et de circuler en ville sans murmures ni chocs, une souplesse inédite.


  • La fonction éco prend son rôle au sérieux et se laisse découvrir de manière optimale sans perte de confort de conduite. À une vitesse supérieure à 80 km/h, la hauteur de conduite est abaissée de 20 mm grâce au Dynamic Chassis Lowering. Cela résulte en une moins grande résistance à l'air, ce qui a un effet positif sur la consommation de carburant. Le véhicule n'a pas manqué de stabilité pendant notre essai.


  • Les rétroviseurs sont chauffés et rabattables. Un exemple à suivre par beaucoup de constructeurs est la présence d'une caméra d'angle mort qui s'allume automatiquement en cas de changement de direction.


  • L'éclairage de virage n'est pas non plus un luxe superflu, de même que les lave-phares. Tout par défaut sur la version Superior !


  • Une app gratuite (pendant deux ans) présente un rapport hebdomadaire à propos de la vitesse adoptée, des émissions de CO2 et des périodes de ralenti.


  • Le guide jouit de tout le confort auquel il peut s'attendre. Il lui manque uniquement un plan de travail.

Un petit défaut était le placement de la machine à café juste devant le moniteur de la porte centrale.


Et comme c'est souvent le cas, le pare-soleil abaissé masque également en partie le rétroviseur de droite.

Conclusion


Ce nouveau venu est suffisamment efficace. À tous égards, cet autocar satisfera les souhaits de chacun, aussi bien des exploitants, que des chauffeurs et des passagers. On y a réfléchi avec soin à Wroclaw en Pologne. Un joli design, la puissance du moteur, la tenue de route, les équipements de sécurité, ... Tout est disponible. À vous de découvrir tout cela à Busworld.

Icons made by Smashicons from www.flaticon.com