Mercedes-Benz assure la livraison au TEC d'une de ses trois plus importantes commandes de l'année en Europe

129 bus Citaro Hybrides font leur apparition sur les routes wallonnes

Partagez cet article avec vos collègues

Fin 2020, le groupe TEC a mis en service à Nivelles, Liège et Mons ses premiers nouveaux bus articulés Citaro Hybrides. Au total, d'ici l'été 2021, ce ne seront pas moins de 129 nouveaux véhicules Mercedes-Benz qui viendront moderniser et élargir la flotte de l'opérateur wallon de transports en commun. Une occasion de s'entretenir avec Peter de Brandt, senior sales manager chez Daimler Buses - EvoBus Belgium et Stéphane Thiery, porte-parole du TEC.

Sécurité, confort et durabilité

Suite à une procédure de marché public, le TEC a commandé 129 bus articulés hybrides au constructeur Mercedes. De trois ou quatre portes, ces bus articulés longs de 18 mètres peuvent accueillir 155 passagers dont 37 assis (4 portes) et 163 passagers dont 42 assis (3 portes). Ces « Citaro Hybrides » sont équipés d’un moteur diesel amendé d’un module hybride compact qui récupère l’énergie lors des freinages ou en décélération. Cette énergie récupérée vient donc en renfort du moteur diesel au démarrage et peut permettre jusqu’à 8,5% d’économie de carburant.

Les portes coulissantes extérieures, une climatisation intégrale, des chargeurs USB, des sièges en cuir, des rampes PMR électriques, un plancher en imitation bois sont quelques-uns des équipements de ces nouveaux bus qui rendent le trajet des voyageurs plus confortables.

Ces véhicules sont également équipés de caméras de recul, d’un système d’assistance au freinage pour signaler les risques de collision et d’un système d’aide à la visualisation des angles.

Un défi logistique relevé

Le gain de ce marché public par Mercedes-Benz est, selon Peter de Brandt, senior sales manager chez Daimler Buses - EvoBus Belgium, la conséquence logique d'une offre complète tant en termes de rapport qualité-prix que de package d'après-vente.

« Notre proposition répond complètement au souhait du TEC d'apporter du confort aux passagers, de la sécurité, de l'ergonomie au chauffeur, un impact écologique et une gestion simple de l'après-vente. Le contrat comprend en effet huit ans de maintenance et les formations. Un autre atout est la longévité d'au moins seize ans du Mercedes-Benz Citaro » nous explique-t-il.

Ce marché, qui intègre directement le top 3 des ventes les plus importantes réalisées par Mercedes-Benz en Europe en 2020 et même le top 3 en Belgique de ces dix dernières années, représente un vrai défi logistique pour la marque : « Tout est allé très vite », poursuit Peter de Brandt. « L'annonce du marché public remonte à novembre 2019. Nous avons remis notre réponse au cahier des charges le 10 février et la décision est tombée en mars. En décembre dernier, nous avons livré les premiers véhicules et le dernier est prévu avant l'été 2021. Produits à Ligny en France, ces bus arrivent chez nous à Kobbegem où ils sont soumis aux contrôles d'usage et à la préparation conformément au schéma de livraison du TEC. Un vrai défi logistique mais nos équipes le relèvent avec brio ».

Améliorer la mobilité et l'environnement

« Cette commande est la conséquence de l'arrivée en fin de vie de certains bus articulés qui devaient être remplacés », nous explique Stéphane Thiery, porte-parole du TEC. « Et elle s'inscrit pleinement dans la Déclaration de Politique Régionale dont le développement de transports en commun plus respectueux de l’environnement est un des engagements forts. Nous avons donc décidé de lancer un marché pour des véhicules hybrides sans recharge en ligne.

Au final, nous avons attribué le marché à Evobus en mars 2020 en pondérant notre cahier spécial des charges comme suit : besoins du client 40% - prévention des accidents 20% - besoins du chauffeur 15% - besoins techniques 15% et le coût global sur la durée de vie 10%. Pour ce dernier critère, nous avons néanmoins établi un plafond ».

Et comme le déclarait Philippe Henry, le ministre wallon de la Mobilité, lors de la première réception : « L’arrivée de ces bus hybrides flambant neufs contribue à améliorer le confort des usagers tout en verdurisant progressivement la flotte, des priorités sur lesquelles le gouvernement wallon travaille conjointement avec le TEC pour améliorer à la fois la mobilité et la qualité de l’air».

Un investissement de 45 millions d'euros

Et Stéphane Thiery ajoute : « Aujourd'hui, une partie de ces 129 véhicules est déjà exploitée sur les lignes péri-urbaines (3 portes) et urbaines (4 portes). Toutefois, la crise de la covid-19 a eu un impact sur le planning de cette mise en service. Une quarantaine de bus auraient dû être livrés l’an dernier et ne le seront que cette année.

Les premiers retours du personnel sont très positifs par rapport au confort de conduite et à la facilité de prise en main du véhicule. De plus, cet investissement de l'ordre de 45 millions d'euros est synonyme de réduction de notre impact écologique grâce à la motorisation hybride, mais engendre aussi une diminution des coûts de l’ordre de 8% en raison de la consommation réduite de ces véhicules, sans pour autant nécessiter une maintenance plus coûteuse », conclut-il.

Toujours dans l'optique de moderniser sa flotte, le TEC finalise en ce moment les procédures d’acquisition pour des cars de 12 et 15m et des bus standard hybrides de 12m.

Peter de Brandt partage les atouts techniques du Citaro Hybride. (en néerlandais)

This video has been disabled until you accept marketing cookies.Manage your preferences here or directly accept targeting cookies