Filip Van Hool regarde vers l'avenir

Van Hool journées presse à Chantilly – octobre 2019

Dans la ville française de Chantilly, le CEO Filip Van Hool a dressé un aperçu du futur de l’entreprise. 2019 a été pour le constructeur de bus de Koningshooikt une année plus que convenable avec une production de 1.300 autobus et autocars. Mais le marché change très rapidement. Comment rester compétitif dans ce contexte ?

Partagez cet article avec vos collègues

Les bus Van Hool en Amérique du Nord

Filip Van Hool a levé prudemment un coin du voile sur les projets de l’entreprise de sécuriser l’avenir à la fois à Koningshooikt et à Skopje. En 2021, Van Hool se dotera en outre d’un troisième pied-à-terre, à Morristown dans le Tennessee (USA) où il va construire des bus citadins pour le marché public nord-américain conformément au Buy American Act. Van Hool opte pour une croissance saine.

Filip Nolf : « le défi le plus important concerne la diminution des émissions de CO2 »

En tant que product manager pour les ventes, Filip Nolf soutient depuis 2,5 ans tous les vendeurs en Europe en signalant les tendances sur le marché. Les défis importants pour le futur proche sont la réduction des émissions de CO2 et l’implémentation de nouveaux groupes motopropulseurs.

Le service après-vente

La première édition de Busworld à Bruxelles a été très fructueuse pour Van Hool. C’est surtout l’EX qui se vend de mieux en mieux. Le dernier pilier du succès croissant est le service après-vente. Chaque constructeur le sait : le succès d’un modèle ou d’une marque ne dépend pas seulement du véhicule, mais également et surtout du service après-vente. Henri Sprenkels, directeur du service après-vente, a organisé son département et développé de nombreux points de service dans les pays environnants.