Quelles actions le Fonds social prévoit-il pour les chauffeurs et les mécaniciens ?

La convention sectorielle flamande se concentre sur la formation continue, la diversité et l'enseignement

Partagez cet article avec vos collègues

La formation continue, la diversité sur le lieu de travail et le lien entre l'enseignement et le marché du travail sont les trois thèmes principaux sur lesquels le Fonds social Bus & Car se concentre dans la convention sectorielle 2021-2022. Une soixantaine de points d’action ont été définis pour les chauffeurs, mécaniciens et entreprises.

0

points d'action pour le secteur

Elisabeth Salaets et Véronique Swijsen, consultantes sectorielles: «Le Fonds social Bus&Car a conclu une nouvelle convention sectorielle 2021-2022 avec le gouvernement flamand. Le secteur des autobus et autocars s'engage à développer plus de soixante actions sur la formation continue, la diversité et l'inclusion et sur le lien entre l’enseignement et les besoins du marché du travail ».

Elisabeth Salaets

Véronique Swijsen

Zühal Altinkaya

Dans la mesure du possible, le Fonds social collabore avec la conseillère sectorielle Zühal Altinkaya pour développer des actions similaires pour les entreprises francophones et leurs travailleurs en Wallonie et à Bruxelles. Dans cet article, nous détaillons les initiatives destinées aux chauffeurs et aux mécaniciens. Le prochain numéro se concentrera sur les entreprises.

Promouvoir le développement individuel des chauffeurs et des mécaniciens

Le Fonds social souhaite continuer à miser sur les séances de formation permettant aux travailleurs de se développer individuellement, comme l'acquisition de compétences numériques et la capacité à travailler avec une tablette ou à effectuer des paiements au moyen d’un smartphone.

L'objectif est également d'optimiser les connaissances linguistiques et les capacités de communication des nouveaux arrivants et des travailleurs déjà actifs par le biais d'une formation en néerlandais sur le lieu de travail. Une formation similaire en français est envisagée pour les travailleurs de Wallonie-Bruxelles.

Des initiatives spécifiques se concentrent sur le développement du système de parrainage, par lequel des collaborateurs expérimentés transmettent leurs connaissances à de nouveaux arrivants, et sur l’offre d’un soutien psychologique à la suite d’expériences traumatisantes.

En outre, le Fonds social encouragera les chauffeurs à gérer leur carrière de façon numérique grâce à Propass. L'application enregistre automatiquement les formations suivies au FCBO, leur permet d’énumérer les autres formations suivies et d'y saisir les dates d'échéance (code 95, visite médicale, etc.) afin d'être avertis à temps.

Enfin, le Fonds social se penchera sur le bien-être des travailleurs, les points problématiques et l'évolution des conditions de travail.

Nouveaux trajets de formation

Inspiré par la formation scolaire au métier de chauffeur d’autobus dans le Hainaut, le Fonds social souhaite mettre en place un projet similaire en Flandre.

Il souhaite également actualiser les profils de compétence ou le savoir-faire souhaité du chauffeur d’autobus. À cette fin, il envisage des trajets de formation relatifs au passage du système de billetterie Prodata au système Retibo ou à la conversion de mécaniciens en techniciens capables de travailler sur des autobus hybrides et à zéro émission.

Nouvelle conseillère sectorielle pour la Wallonie et Bruxelles

Zühal Altinkaya est la nouvelle conseillère sectorielle pour la Wallonie et Bruxelles. Elle assurera le suivi des actions et collaborations existantes du Fonds social et identifiera les besoins des entreprises en matière de formation et de recrutement. Vous pouvez contacter Zühal via Zuhal.Altinkaya@fondssocial.be ou au 0483/81.60.46.